japon-miyajima-Sanctuaire Itsukushima

Après avoir séjourné quelques jours à Tokyo pour nous remettre du jetlag, nous partons en direction de Hiroshima et Miyajima, villes situées à l’extrêmité ouest de l’île de Honshu.
Pour cette traversée de l’île nous voyageons en Shinkansen qui relie Tokyo à Hiroshima en moins de 5h. C’est la première fois que nous prenons ce train à grande vitesse, dont la ponctualité et le service sont légendaires.
Miyajima, petite île située au large de Hiroshima, en mer intérieure de Seto, est connue notamment pour son remarquable torii rouge qui marque l’entrée du sanctuaire Itsukushima. Il est l’un des plus beaux du Japon.

Voici ce que nous aurions voulu voir :

o-tori miyamija

::::=UT=::::, CC BY-SA 3.0 <https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0>, via Wikimedia Commons

Mais le torii, en cours de rénovation, est actuellement caché des visiteurs. Néanmoins, le patrimoine culturel et religieux de Miyajima mérite la visite.

Le village de Miyajima a conservé l’architecture typique japonaise des bâtiments en bois. L’artère principale, bordée de restaurants, de boutiques d’artisanat, est envahie par les touristes venus pour la journée.

japon-Miyajima-rue-traditionnelle

Mais le soir, après le départ du dernier ferry pour Hiroshima, les rues se vident. C’est alors que le caractère traditionnel des lieux se révèle. A la tombée de la nuit, nous nous promenons le long de la baie, sur le chemin qui mène aux portes du sanctuaire Itsukushima. Les lanternes chinoises qui jalonnent le chemin nous enveloppent d’une atmosphère quasi mystique.

miyajima-japon

Mont Misen, montagne sacrée de Miyajima

Le lendemain, nous prenons le téléphérique qui relie Miyajima au sommet du Mont Misen, montagne la plus élevée de l’ île (535 mètres au dessus-de la mer). Il s’agit d’un site sacré car Kobo Daishi, grand prêtre bouddhiste et fondateur de la secte Shingon, y construisit un temple dans lequel il aurait médité durant 100 jours à son retour de Chine (IX ème siècle).

japon-mont-misen

mont-misen-panorama

Panorama sur Hiroshima et la mer de Soto

Au sommet, nous nous promenons parmi de curieuses formations géologiques. Le panorama sur la mer intérieure de Seto et sur Hiroshima est grandiose. Cette balade permet également de découvrir plusieurs temples construits à flanc de montagne.

mont-misen-temple

Le sanctuaire Itsukushima

De retour au village de Miyajima, nous partons à la découverte d’autres beaux temples et pagodes.

D’abord le sanctuaire Itsukushima, lieu sacré shintoïste reconstruit au XIIeme siècle au pied de la montagne et classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce complexe religieux imposant comporte plusieurs pavillons reliés entre eux par des passerelles. Construit sur pilotis, sa configuration rappelle celle d’une jetée sur la mer.

japon-miyajima-sanctuaire-itsukushima

Sanctuaire Itsukushima

Face à lui, le grand O-Torii vermillon, symbole mondialement connu de Miyajima se dresse au dessus des eaux. Il marque l’entrée du sanctuaire qui n’était accessible aux fidèles et pèlerins que par voie de mer. Bien que dissimulée derrière de grandes bâches, nous distinguons sa silhouette imposante.

miyajima-japon-sanctuaire-itsukushima

Des temples en harmonie avec la nature

A proximité du sanctuaire Tsukushima se tient un autre sanctuaire, celui de Hokoku, construit en 1587 par le Daimyo Toyotomi Hideyoshi. Cet édifice religieux présente une architecture singulière. En effet, il est entièrement construit en bois et son toit est soutenu par d’énormes poutres et piliers. Il abrite des fresques et peintures d’une grande finesse.

japon-Miyajima-sanctuaire-hokoku

Une autre construction de Miyajima attire tous les regards. Il s’agit de la magnifique pagode à cinq étages qui, construite en 1407, domine le site sacré de ses 28 mètres de hauteurs.

miyajima-pagode

Enfin, en surplomb du sanctuaire Itsukushima, le temple Daishö-in est l’un des sites Shinto les plus importants et les plus anciens de Miyajima (fondé en 806).

japon-miyajima-temple-daishoin

Temple Daisho-in

Les petits plus

– Dans une taverne de Miyajima, nous avons dégusté notre première et excellente okonomiyaki. Cette spécialité culinaire locale est une omelette contenant du chou et des nouilles).
– La Miyajima Guest House Mikuniya où nous logeons, est située sur les hauteurs du village. Nous dormons « à la la japonaise », c’est à dire sur des futons disposés autour d’une table basse. Une grand baie vitrée permet d’admirer la forêt primaire qui recouvre l’île.

Si vous avez aimé cet article, donnez-lui 5 étoiles.
5/5 - (2 votes)