bougival ile de la loge et machine de marly

Bougival, Département des Yvelines, Ile de France.

J’ai trouvé à Bougival un petit coin très tranquille au bord de l’eau. J’y vais terminer Carmen.

Georges Bizet, 1874.

Presque 150 ans plus tard, l’impression est restée la même : visiter Bougival c’est découvrir à pied un havre de paix.

Bougival, petite commune située à 17 km de Paris, s’étend depuis les rives de la Seine jusqu’aux coteaux de la vallée de la Drionne. La rive gauche de l’ile de la Chaussée et la pointe amont de l’île de la Loge en font également partie.
Bougival est réputée pour avoir inspiré les peintres impressionnistes tels que Berthe Morisot, Claude Monet, Camille Pissarro, Alfred Sisley et d’autres encore. De ce fait, les paysages tranquilles des bords de Seine ont été immortalisés dans près de 200 tableaux devenus célèbres. En outre, ils sont exposés dans les plus grands musées du monde ! Egalement attirés par son ambiance paisible et sa douceur de vivre, des artistes et écrivains de renom, tels que Georges Bizet, Yvan Tourgueneff et Mistinguett s’y sont installés.

bougival bords de seine

Les berges de la Seine

Depuis les rives de Carrières-sur-Seine jusqu’à celles de Saint-Germain en Laye, des reproductions de tableaux réalisés par les peintres impressionnistes ont été dressées sur des panneaux à l’endroit même où ils ont été conçus. Ainsi, les circuits permettant de les observer ont été appelés « Chemins des Impressionnistes ». Par exemple, sur la commune de Bougival, 14 reproductions de tableaux dépeignent la ville telle qu’ils l’ont aimée durant la seconde moitié du XIXe siècle.

Aussi, nous vous proposons une randonnée qui nous a permis de visiter Bougival. Nous avons ainsi découvert les paysages qui ont tant inspiré les peintres et artistes.

Points d’intérêt à Bougival

1. Notre « chemin des peintres », parcours historique et culturel
2. Le pont de Bougival et l’Ile de la Chaussée, sources d’inspiration
3. Bougival : les bords de Seine ont gardé leur authenticité
4. La Machine de Marly
5. L’Ile de la Loge
6. Bougival en hiver tel que l’on ne l’a jamais vu !
7. Le Parc de la Jonchère offre une belle balade
8. Le quartier Saint Michel respire la tranquilité
9. Le Centre ville de Bougival regarde la Seine

1. Notre Chemin des peintres, itinéraire historique et culturel

Cette balade est parfaite pour les familles.  Elle s’apparente à un jeu de piste pour retrouver les panneaux, comparer le point de vue de l’artiste avec les paysages d’aujourd’hui.

Intérêts de la randonnée

– découvrir les lieux qui ont fasciné les peintres impressionnistes
– partir sur les traces d’artistes illustres (G.Bizet, Mistinguett, B.Morisot et tant d’autres)
– randonner dans un cadre boisé admirable
– découvrir le patrimoine historique de Bougival : les écluses de l’Ile de la Loge, la « Machine de Marly », Notre Dame de l’Assomption, les Lions.

Bougival – Carte de la randonnée

Cliquer sur la carte pour accéder à la carte IGN interactive :

bougival carte de randonnee

Télécharger notre topoguide pour obtenir toutes les informations concernant la randonnée (Durée de la randonnée : 3h à 3h 1/2).

2. Le pont de Bougival et l’Ile de la Chaussée, sources d’inspiration

Nous arpentons le quai Boissy d’Anglas jusqu’au pont de Bougival pour rejoindre l’Ile de la Chaussée.

Au temps des Impressionnistes, Bougival connaissait un développement exceptionnel grâce à la construction de la ligne de chemin de fer Paris-Saint-Germain (1837). En effet, elle permettait aux Parisiens de « venir prendre l’air » dans le « bras gauche » de la Seine. Ainsi, des activités de canotage se développèrent sur le fleuve, des guinguettes s’installèrent. On dansait le dimanche dans les « bals des canotiers » organisés à Bougival et aussi à Chatou, sur l’Ile des Impressionnistes et  à Croissy. Ces lieux et ambiances de fête très populaires ont été restitués par les peintres impressionnistes.

Par exemple, l’ancien « Pont de Bougival », immortalisé par C. Monet est visible sur la rive gauche de l’île de la Chaussée.

Le pont à bougival monet

« Le pont à Bougival » (C.Monet)

Auguste Renoir a également restitué l’ambiance de cette époque faste dans ses toiles « Danse à Bougival» et « Les deux soeurs ». Ce dernier panneau est situé sur une terrasse, celle de l’ancien « Hôtel de la Terrasse ». 😉

Nous partons flâner dans le Parc de Vieljeux pour y admirer non pas des toiles, mais trois sculptures de l’artiste américain Seward Johnson. Elles représentent ainsi en trois dimensions les tableaux « Dans la serre » (E. Manet), « Les deux sœurs » (A. Renoir), « Danse à Bougival » (A. Renoir).

bougival seward johnson dans la serre manet

Sculpture « Dans la serre »

Le pont dépeint par C.Monet est en réalité l’ancien pont de Bougival. Le pont actuel fut construit en 1964.

3. Bougival : les bords de Seine ont gardé leur authenticité

Ensuite, notre « chemin des Impressionnistes » nous conduit le long du quai Rennequin Sualem, riche en peintures. En effet, les écluses de Bougival construites entre l’Ile de la Loge et l’Ile Gautier génèrent une activité fluviale qui a inspiré les artistes.

Certes, les peintres impressionnistes ont été fascinés par les paysages et lumières de la Seine. Mais ils ont également voulu restituer l’animation humaine sur les quais, les péniches remontant ou descendant le fleuve aux écluses. Les tableaux « Bateau à l’écluse de Bougival (A.Sisley) et « Péniches sur la Seine à Bougival » (C.Pissarro) sont des illustrations de cette activité fluviale.

bateau a l'ecluse de bougival sisley

« Péniches sur la Seine à Bougival » (C.Pissarro)

Dans la plupart des toiles dépeignant des paysages fluviaux, les paysages de bords de Seine sont restés intacts. En effet, nous retrouvons les quais et les bâtiments dépeints par les artistes.

bords de seine morisot

« Les bords de Seine » (B.Morisot).

Les maisons peintes par M. de Vlaminck dans sa toile aux couleurs vives « Restaurant à Marly le Roi » sont reconnaissables. En revanche, la «  Route de Saint Germain à Marly » telle que la voyait Alfred Sisley a évidemment profondément changé.

les écluses de bougival

Les péniches aux écluses de Bougival

Trois écluses à Bougival ont été construites successivement de de 1838 à 1883. La dernière, longue de 220 mètres est l’une des plus grandes écluses de France.
Au 3 quai Rennequin-Sualem nous passons devant la Maison de Jeanne Bourgeois, appelée Mistinguett. Elle était connue en tant que célèbre meneuse de revue au Moulin Rouge et au Casino de Paris. Elle y vécu une trentaine d’années jusqu’à sa mort en 1956.

4. La Machine de Marly

D’abord, nous poursuivons notre balade vers le pont Abbé Pierre qui relie le quai Rennequin Sualem à l’ile de la Loge.

Il offre de magnifiques vues sur la Seine, en particulier sur un petit édifice en pierres rouges construit sur « l’île aux bernaches ». Il est communément appelé la « Machine de Marly ». C’est l’édicule », le dernier vestige d’un dispositif de pompage des eaux de la Seine commandité par Louis XIV pour alimenter les fontaines de Versailles et de Marly.

la machine de marly sur la seine

La « Machine de Marly » et la Seine

Du côté aval de la Seine, la vue porte jusqu’aux coteaux boisés de Saint-Germain en Laye.

la seine a bougival

La Seine vue du Pont de Bougival

Les peintres impressionnistes ont réalisé de nombreuses peintures de l’île de la Loge et de la Machine de Marly. En particulier A.Sisley à beaucoup dépeint la Seine et les monuments qui l’occupaient : « Barrage de la Machine de Marly », « la Machine de Marly».
L’imposant bâtiment en briques de la machine a disparu. Seule l' »édicule » en briques au milieu de la Seine est encore visible aujourd’hui.

5. L’Ile de la Loge

Ensuite nous rendons sur l’île de la Loge pour y observer les bateaux au passage des écluses, comme a pu le faire Sisley peignant « Bateau à l’écluse de Bougival ». Puis, avant de revenir sur les quais, nous en profitons pour découvrir les berges de l’île donnant sur Croissy.

bougival ile de la loge

Ile de la Loge

L’île de la Loge est aujourd’hui un lieu de promenade vraiment paisible.

Réalisé par le charpentier Rennequin Sualem (d’où le nom du quai), la Machine de Marly représentait une prouesse technologique incroyable pour l’époque. Cependant elle fut démolie en 1968, pour permettre la construction d’un barrage permettant de régulariser les crues de la Seine.

Au 69,82 quai Boissy d’Anglas, ne pas manquer d’admirer la grille en pierre et fer forgé de la résidence privée « Les lions ». Celle-ci a été construite sur l’ancien domaine de la comtesse Du Barry. La porte monumentale correspond à l’entrée nord du domaine dont le château a ultérieurement appartenu à la comtesse Thal de Lançay. Cette dernière était également exploitante des carrières appelées « Le Blanc Du Barry à Bougival ».

Un petit temple de l’Amour se situe à l’intérieur de la résidence. La grille d’entrée et le temple sont classés monuments historiques.

6. Bougival en hiver, tel que nous ne l’avons jamais vu !

Sur le chemin de halage accessible par la petite rue Berthe Morisot, deux panneaux ont été installés, « Glaçons sur la Seine » (C.Monet) et « Bords de Seine » (A.Lebourg). Ils dévoilent des paysages hivernaux comme nous n’en n’avons jamais vu en bordure de Seine.

Au 5, rue Yvan Tourgueneff, se tient la maison de Georges Bizet où il vécut de 1874 à sa mort. Il y écrira le célèbre opéra lyrique « Carmen », mondialement connu.

glacons sur la seine à bougival monet

Glaçons sur la Seine à Bougival (C.Monet)

7. Le Parc de la Jonchère offre une magnifique balade

Visiter Bougival revient également à découvrir son cadre boisé important, étendu sur les coteaux de la « colline des Impressionnistes ».

Une balade au coeur de la forêt de la Jonchère, dans les chemins bordés de châtaigniers, de frênes et de chênes, est source de bien-être et de quiétude. Sur les hauteurs du parc, un belvédère aménagé offre un panorama éblouissant sur la vallée de la Seine.

Ainsi éloignés de toute agitation sonore, il nous est difficile de réaliser que nous avions quitté quelques minutes plus tôt la RN 13 et son flux continu de véhicules.

bougival parc de la jonchere

Panorama sur la Seine depuis le belvédère

8. Bougival : Le quartier de Saint-Michel respire la tranquillité

C’est par des sentes étroites et parfois pentues que nous accédons au quartier Saint-Michel, étendu à flanc de colline. Comptant parmi les lieux les plus anciens de Bougival, il mérite le détour. En effet, ses maisons de ville entourées de jardins, ses rues et chemins bordés d’arbrisseaux, ses vergers et potagers, ses murs couverts de lierre nous plongent dans une ambiance bucolique. De même, les noms pittoresques des chemins, les petites places bordées d’une poignée de maisons mitoyennes, son lavoir datant du XIXe siècle restituent l’image d’un village qui respire la douceur de vivre.

Pas étonnant que Claude Monet se soit installé avec sa famille dans le quartier Saint-Michel en 1869 pour peindre les paysages des bords de Seine. De même, Maurice de Vlaminck a habité ce hameau qu’il a peint. En fait, nous les imaginons très bien monter et descendre inlassablement la Sente des sources, le Chemin de la Pierre, le Chemin des Marionnettes ou peut-être le Chemin du Bas du Trou Martin munis de leur chevalet et leur matériel de peinture !

bougival place de la chapelle

La Place de la Chapelle, quartier Saint-Michel

A l’extrémité du Chemin des Bourbiers, une statue en bronze du jardinier François Debergue (1810 – 1870) a été édifiée. Les Prussiens l’avaient fusillé à cet endroit même en 1870. En effet, ils l’accusaient d’avoir coupé au sécateur le fil du télégraphe les reliant à Versailles.

9. Le Centre ville de Bougival regarde la Seine

Le coeur commerçant du centre ville se situe face à la Seine, le long de la rue du Général Leclerc. En particulier, l’édifice qui capte tous les regards est l’église Notre Dame de l’Assomption, construite au XIIe siècle. En fait, elle domine la place des Anciens Combattants.

Enfin, avant de rejoindre la RN13, nous faisons un petit crochet au 1, avenue de Drionne pour observer la maison de Berthe Morisot. Elle y a séjourné quatre ans avec son mari Eugène Manet et a réalisé une quarantaine de toiles à Bougival. 

bougival eglise notre dame de l assomption

Eglise Notre Dame de l’Assomption

En conclusion, nous avons découvert des paysages de Bougival tels que les peintres impressionnistes ont pu les admirer. Certes, les lieux se sont urbanisés mais même après 150 ans, les vieux quartiers et les berges de la Seine ont gardé leur authenticité. Il n’est donc pas difficile de comprendre pourquoi ils ont tant fasciné les peintres impressionnistes !

C’est pourquoi cette promenade est plus qu’un voyage dans le temps, c’est un chemin de mémoire.

Informations complémentaires

Toutes informations complémentaires sur le site de l’Office du Tourisme de Bougival.
Si vous avez aimé cet article, donnez-lui 5 étoiles.
4.6/5 - (20 votes)
2 commentaires
  1. Merci beaucoup pour ces remarques qui nous font chaud au coeur. Cette promenade minutieusement préparée à été un vrai plaisir à réaliser. Nous avons appris beaucoup de choses que nous ignorions alors même que nous habitons à proximité.

  2. Quel plaisir de lire votre visite de Bougival remarquablement bien documentée et agréablement présentée.Merci, vous êtes de vrais ambassadeurs!
    Et comme vous avez la courtoisie de faire le lien avec l’Office de Tourisme nous serons heureux de faire votre connaissance dès que cela sera possible.

    Catherine Burger Présidente d’honneur de l’Office de Tourisme de Bougival

    Ayant souvent voyagé moi même je vais lire d’autres « invitation au voyage » en particulier celle de l’Iran et de Yellowstone pour me rappeler quelques bons souvenirs…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.