ville historique de yazd en iran

Yazd fut une superbe découverte lors de notre voyage en Iran.

Après avoir visité Shiraz, puis Persépolis, ancienne capitale Perse et enfin Pasargades la capitale de Cyrus, notre itinéraire nous conduit à Yazd.

Située au coeur du pays, sur les hauts plateaux arides, cette cité est moins connue que ses voisines Shiraz et Ispahan. Pourtant, héritière d’une histoire et de traditions millénaires, elle vaut vraiment le détour. D’ailleurs en 1292, elle eut la visite d’un hôte célèbre, le marchand vénitien et grand voyageur Marco Polo. Il la qualifia de Bonne et Noble ville » dans son « Livre des Merveilles ».  C’est cette belle cité que nous vous décrivons dans cet article de notre blog de voyage Heulys.

Alors promenons-nous dans Yazd sur les traces de Marco Polo.

Notre programme de visite de la journée :

1. Les tours du vent
2. Les tours du silence
3. Le Temple du feu
4. La Mosquée Djameh
5. Le Complexe Mir Chakhmagh
6. Découverte du Surkhaneh

1.   Yazd est une oasis dans le désert Iranien

Partis ce matin de Shiraz, et après avoir traversé 450 km de désert inhospitalier, nous approchons de massifs montagneux aux sommets déchiquetés. Soudain l’oasis se profile, enclavée entre les déserts Dasht-e-Kavir et Dasht-e-Lut en Iran. Nous sommes arrivés à Yazd…

yazd vue du sommet tour du silence

Yazd vue du sommet d’une Tour du Silence

Yazd est une cité plusieurs fois millénaire en Iran

Cette cité caravanière, ancienne étape de la Route de la Soie reliant la Perse à l’Asie Centrale, surprend par son allure générale. En effet, la ville historique a conservé son architecture traditionnelle et ses constructions en argile ocre.

Au coeur de la ville historique, nous flânons dans un dédale de vieilles rues étroites, encadrées par de hauts murs dont l’ombre protège du soleil écrasant.

Dans un petit bâtiment, des hommes font tourner un moulin à épices. Puis les senteurs exotiques nous attirent dans une herboristerie où nous craquons pour du safran, accompagnement indispensable dans la cuisine iranienne. D’ailleurs l’Iran en est le premier producteur au monde. C’est donc un souvenir guère encombrant, à rapporter de ce voyage !

Des artisans s’affairent dans de petites boutiques. C’est ainsi que les belles portes en bois ouvragé des petits immeubles conservent les secrets de la ville.

La vie semble s’être arrêtée au temps de Marco Polo…

2.   Yazd, une architecture adaptée au désert

Les tours du vent : symboles de l’identité de Yazd

En arrivant aux portes de la ville, nous sommes surpris par la forêt de grandes tours en argile qui se dressent au-dessus des maisons et qui découpent l’horizon. Il s’agit des célèbres tours du vent, appelées également bagdirs. Ces constructions très anciennes permettent de rafraîchir les maisons en « captant » à leur sommet les vents qui redescendent ensuite dans les différentes pièces habitées.

place mir chakmaq a yazd en iran

Place Mir Chakmaq

C’est la clim, à la mode de Yazd, simple mais efficace pour se protéger du climat le plus aride du pays.

Visiter Yazd c’est également monter sur les terrasses des cafés, prendre un thé et admirer la vieille ville.  On comprend alors pourquoi les tours du Vent sont le symbole de l’identité de Yazd cette cité.

terrasse sur un cafe à yazd pour contempler les tours du vent

terrasse au-dessus d’un cafe à Yazd pour contempler les tours du silence et la vieille ville

Les qanats, technique ingénieuse reconnue par l’UNESCO

De même Yazd est doté d’un système d’irrigation sans pareil, composé de canalisations et de citernes. Ce réseau permet de stocker l’eau et d’alimenter les différents quartiers de la ville. Nous en avons parcourons un dans les couloirs souterrains du Musée de l’eau.

3. Yazd entretient le feu sacré

Yazd n’est pas qu’une cité de traditions anciennes. Elle est également le berceau d’une religion méconnue, née il y a près d’un millénaire avant J.C., le zoroastrisme. Aujourd’hui, on compte plus de 30.000 pratiquants en Iran, dont près de 6.000 à Yazd.

Yazd héritière des traditions zorostriennes

Avant la conquête arabe au VIIème siècle, le culte zoroastrien fut à 3 reprises la religion officielle en Perse.  Il s’agit de la première religion monothéiste au monde. Son prophète Zarathoustra (ah mais bien sur, ce n’est pas seulement le titre d’un ouvrage célèbre de Nietsche !!!) noble et prêtre persan ne croyait qu’en un seul dieu  Ahura Mazda (Seigneur Sage), pour combattre le Mal

Yazd se visite également en découvrant les principaux vestiges d’une religion dont elle a conservé l’héritage.

Les tours du silence

Tout d’abord, aux portes de Yazd, l’une des collines est surmontée d’un mur circulaire. Il s’agit d’une des tours du silence appelées Dakhmeh.

Après avoir grimpé au sommet de la tour, notre guide décrit les rites funéraires du culte zoroastrien devant une fosse circulaire.

aux portes de yazd, tour du silence vestige du culte zoroastrien

Tour du silence – Au pied de la tour, les maisons en pisé pour recevoir les familles

Le Feu et la Terre étaient sacrés, ils ne pouvaient être souillés par des cadavres. Ainsi, les familles déposaient les défunts en haut de la colline, sur des terrasses à ciel ouvert, pour y être dévorés par les vautours. Au bout de quelques jours, un prêtre jetait les os dans un puits creusé au centre de la plateforme.

Au pied de la tour, les maisons en pisé permettaient d’accueillir les familles des défunts.

Très intéressant aussi d’apprendre que ce rituel a duré jusqu’en 1970 en Iran avant d’être interdit lors de la Révolution Islamique.

Le temple du feu (Ateshkadeh)

Ensuite, vers le centre de Yazd, au milieu d’un jardin, se dresse un petit bâtiment à colonnades, presque ordinaire. Sur le fronton, un Farvahar homme-oiseau, symbole du culte zorostrien a été sculpté et peint. Il s’agit du Temple du Feu qui abrite à l’intérieur, protégé derrière une vitre, un feu sacré qui brûle depuis 1500 ans !  Par conséquent, le feu représente le symbole divin et doit être entretenu éternellement.

Le Temple de Feu est un lieu culte pour tous les zoroastriens d’Iran.

yazd temple du feu culte zoroastrien

Temple du Feu

4. L’art au service de l’Islam Chiite

Notre visite de Yazd permet d’admirer également de magnifiques mosquées.

La mosquée Djameh

Au cœur de Yazd se tient la Mosquée Djameh, l’un des plus beaux monuments religieux d’Iran et l’un des plus anciens. Où que l’on soit dans la vieille ville, on reconnait ses 2 magnifiques minarets qui se dressent comme pour percer le ciel. Ils flanquent un portail monumental couvert de mosaïques délicates, bleues, turquoises et blanches. Elle est même allumée la nuit !

mosquée djameh a yazd en iran

Mosquée Djameh

Nous sommes impressionnés par la finesse des céramiques qui recouvrent les portes, les murs et sa coupole majestueuse. Tout est élégance et beauté. Il règne dans la cour intérieure une grande sérénité, à l’écart du tumulte de la ville.

mosquée du vendredi- cour interieure à Yazd

Mosquée Djameh – Cour interieure

Le complexe Mir Chakhmagh

En plein centre de Yazd, on remarque la silhouette d’un monument religieux imposant, le complexe Mir Chakhmagh. Son architecture composée de 3 étages et de 2 grands minarets est très élégante. La proximité du bazar et de la mosquée animent la place du même nom que l’édifice. Ce dernier ne se visite pas mais il faut se ballader autour de la place et dans le bazar.

A noter que la place Mir Chakhmagh abrite  la meilleure pâtisserie de Yazd, chez Haj Khalifeh Ali Rahbar. Cette boutique est tout simplement le paradis de la pâtisserie orientale, avec ses pâtes à l’eau de rose, à l’amande, aux noix de coco… Laissez-vous tenter !

complexe Mir Chakhmagh yazd

Place Mir Chakhmagh

La visite de la ville peut être complétée par d’autres monuments intéressants comme le Mausolée des douze Imams, la Prison d’Alexandre et le Bagh-e Dolat Abad.

Découverte d’une très ancienne tradition iranienne : le Surkhaneh

En fin de soirée nous nous rendons au « Saheb A Zaman Club » tout près de la place Mir Chakhmagh. Nous allons ainsi assister à une séance de Surkhaneh, sport national iranien.

Au centre d’une salle circulaire, des hommes en costumes traditionnels, s’entraînent à des exercices physiques hors du commun. La séance commence par des échauffements, puis les exercices deviennent de plus en plus engageants. Ainsi, les hommes soulèvent avec une facilité déconcertante des massues en bois, des chaînes métalliques impossibles à soulever pour les quidams que nous sommes. L’entraînement se déroule au rythme des battements de tambour et de textes chantés par un homme installé derrière un pupitre, en surplomb de la salle.

le « saheb a zaman club » , Surkhaneh à yazd

Le « Saheb A Zaman Club » tout près de la place Mir Chakhmagh pour assister à une séance de Surkhaneh

C’est ainsi que pendant une heure, le spectacle et la musique nous immergent dans un autre monde.

Le lendemain, nous partons dans les environs de Yazd pour visiter le Temple de Feu Chak Chak, haut lieu de pèlerinage près de Ardakan puis au retour, le Caravansérail de Karanagh.

Encore de belles découvertes en perspective !

Conclusion

Yazd est une étape incontournable de tout premier voyage en Iran. Le visiteur découvre une ville du désert héritière de traditions et d’une culture très anciennes.

Conseils et informations Utiles

itineraire iran

itinéraire en Iran – Yazd est situé à 630 km au sud de Téhéran

Formalités d’entrée pour un voyage en Iran ?

Consulter le site des Conseils aux voyageurs

Quand y aller ?

Privilégier le printemps et l’automne. En effet, dès fin mai les températures sont torrides.

Comment s’y rendre ?

La ville de Yazd est bien connectée aux autres grandes villes en Iran :

  • En avion : vol jusqu’à Téhéran puis vol intérieur pour Yazd.
  • Par car : plusieurs compagnies desservent Yazd. Compter 7h de Téhéran et 6h de Shiraz
  • En train : les chemins de fer iraniens (Iranian Railways) desservent les grandes villes. Les billets peuvent être achetés en ligne.

Où dormir ?

Nous avons dormi au Khane-Dohad Hotel, très bel hôtel dans une maison traditionnel.  Il existe de nombreux hôtels dans la ville.

Durée du séjour conseillé à Yazd ?

Un jour pour visiter la ville historique et un jour pour pour explorer les environs (Temple de Feu de Chak Chak et le Caravansérail de Karanagh).

Voyage qui plaira aux seniors

Autres articles sur l’IRAN :

sur la place
Si vous avez aimé cet article, donnez-lui 5 étoiles.
Yazd | Visiter la surprenante oasis du désert en Iran
4.7 (94%) 10 votes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.